Tél: 450-346-0628 ou 418-271-6972

copyright @FFIQC 2019

    À la lecture des cinq critères principaux d'une bonne stratégie de carrière, on comprend qu'il est difficile voir impossible pour un nouvel arrivant d'établir sa stratégie de carrière seul .

     

    En effet, comme nous l'avons déjà dit , à son arrivée au Canada, le nouvel arrivant réalise que le pays est loin d'être l'eldorado qu'on lui avait promis ou qu'il avait imaginé.

     

    1/ Ses ambitions sont rapidement masquées par ses difficultés d'adaptation.

    2/ Il a du mal a faire reconnaitre ses compétences et ne sait donc plus quelles sont ses véritables forces.

         Il ne connait rien de la culture professionnelle au Québec.

         Il n'a aucun repère professionel.

    3/ En tant que nouvel arrivant il n'a aucune visibilité professionelle.

    4/ Il n'y a pas de crédibilité sans visibilité. Aussi le nouvel arrivant souffre d'un manque de crédibilité.

    5/ Sans crédibilité on ne peut developper les rapports de confiance qui permettent d'obtenir des appuis stratégiques.

     

    Toute la problématique part de là.

    Sans stratégie de carrière, les défis du quotidien prennent vite le pas sur nos ambitions. Ils nous poussent à nous placer en mode survie. Ce qui dans l'urgence est effectivement la seule chose à faire.

    "Le mode survie", bien que très dur à vivre est néanmoins une expérience bénéfique car plus tard il vous permettra d'évaluer le progrès réalisé à chaque étape que vous franchirez dans l'atteinte de vos objectifs. Mais surtout il vous donnera une grande force de caractère et une volonté inébranlable car quand on a connu "le mode survie" on a qu'une envie, c'est de ne jamais y retourner. Aussi quelles que soient les difficultés à surmonter vous les surmonterez car régresser sera hors de question. 

    "Le mode survie" n'est donc bénéfique que s'il est temporaire. Malheureusement "le mode survie" est un engrenage qui devient souvent permanent pour les nouveaux arrivants.

    En effet, une fois le "courage de nos ambitions" perdu, le  seul objectif qui nous reste est celui de conserver nos acquis. Nos  ambitions se réduisent donc au simple désir de survivre. Ainsi, alors qu'ils possèdent un potentiel extraordinaire de nombreux arrivants se contentent juste de survivre au Canada. C'est à nous de nous prendre en main afin que les choses changent.

     

    This site was designed with the
    .com
    website builder. Create your website today.
    Start Now